Défis et opportunités pour le secteur des jeux au Kenya – Fredrick Mbasi

Content Team il y a 1 an
Défis et opportunités pour le secteur des jeux au Kenya – Fredrick Mbasi

Le directeur adjoint de la Commission de contrôle des paris et des licences du Kenya (BCLB), Fredrick Mbasi, nous parle des défis et des opportunités du secteur des jeux au Kenya.

Lors de la conférence SiGMA Afrique, l’un de nos intervenants a qualifié la réglementation kényane de “sévère”. Êtes-vous d’accord ? Comment trouvez-vous un équilibre qui permette au secteur de conserver son intégrité sans compromettre vos obligations envers le public ?

Le Kenya est bien connu pour être un leader du secteur des jeux en Afrique. Cet avis à l’égard de l’autorité de régulation est donc plutôt sévère à mon avis. Bien sûr, de l’argent est investi et le gouvernement s’attend à en bénéficier, que ce soit sous forme d’impôts ou de création d’emplois.

Lorsque nous traitons les questions soulevées par les parties prenantes, nous faisons notre possible pour les aider à présenter leurs points de vue (et les défis qu’ils doivent surmonter) à l’autorité de régulation.

Dans un discours prononcé lors de la conférence SiGMA Afrique, Dr. Jane Makau a déclaré que la Commission de contrôle des paris et des licences continuerait à jouer un rôle dans la création et la mise en place d’un environnement propice à l’investissement. Quelles sont les prochaines étapes du processus de régulation des sociétés de paris en ligne dans le pays ?

Notre mission est de devenir une agence de régulation des jeux de classe mondiale, non seulement en Afrique, mais dans le monde entier.

De veiller à ce que le secteur des jeux d’argent soit transparent, responsable et compétitif, avec des coûts minimaux et une contribution maximale à la société.

Opportunités au Kenya

Au Kenya, il est facile de faire des affaires. Je pense que nous allons devenir une plaque tournante pour les jeux en ligne, en Afrique de l’Est et en Afrique centrale.

Challenges and opportunities in Kenya's gaming sector.
Directeur adjoint de la Commission de contrôle des paris et des licences du Kenya (BCLB), Fredrick Mbasi.

Nous avons joué un rôle de premier plan dans les débuts de l’industrie des jeux en ligne, qui surpasse aujourd’hui le secteur terrestre. Comme vous le savez, notre projet de loi est actuellement examiné par le Parlement. Nous créons de nouvelles licences de jeux afin de pouvoir nous engager avec les parties prenantes et d’encourager les jeux en ligne.

Le pays est devenu une plaque tournante pour les investissements dans la région. Quels avantages et opportunités le Kenya offre-t-il aux entreprises, qu’elles soient nouvelles ou non ?

Il y a un marché énorme au Kenya et, dans une certaine mesure, dans toute la région. Toute entreprise qui se conforme à la réglementation en tirera, je pense, des avantages.

L’adoption de la technologie blockchain pourrait-elle contribuer à développer un environnement réglementaire plus solide, et garantir plus de sécurité, d’intégrité et d’équité pour les joueurs ?

La technologie blockchain, utilisée dans de nombreuses industries, se profile à l’horizon. Il n’y a aucune raison de penser qu’elle ne sera pas utilisée dans ce pays à des fins d’intégrité et peut-être même pour le paiement des impôts. Nous attendons avec impatience l’autorisation et la réglementation de ce type de technologie, en particulier dans l’industrie du jeu.

SiGMA Afrique

Rejoignez-nous à Nairobi au début de l’année 2024 pour SiGMA Afrique. Au Kenya, vous profiterez d’opportunités de réseautage de premier ordre, de partages riches en connaissances, et rencontrerez certains des leaders les plus importants de l’industrie.

Share it :

Recommended for you
Content Team
il y a 1 an
Andjelka Jovanovic
il y a 1 an
Content Team
il y a 1 an
Content Team
il y a 1 an