Kretinsky fait une offre d’acquisition pour les supermarchés Casino

Content Team il y a 1 an
Kretinsky fait une offre d’acquisition pour les supermarchés Casino

Daniel Kretinsky, un milliardaire tchèque, a fait une offre d’acquisition pour la chaîne française de supermarchés Casino (CASP.PA), criblée de dettes, en proposant une augmentation de capital de 1,1 milliard d’euros. Cette opération remet en cause le projet de fusion entre Casino et Teract (TRACT.PA), un détaillant de taille plus modeste.

La proposition d’augmentation de capital de 1,1 milliard d’euros de Kretinsky

Si l’opération est couronnée de succès, M. Kretinsky prendra le contrôle de plusieurs enseignes de distribution renommées, telles que Franprix et Monoprix en France, où il a renforcé sa présence dernièrement. Cette transaction représente une porte de sortie pour Jean-Charles Naouri, le propriétaire de Casino, aujourd’hui âgé de 74 ans.

En outre, l’offre de Kretinsky pourrait attiser les convoitises de Fnac Darty (FNAC.PA), dont M. Kretinsky est le principal investisseur. En effet, la branche de commerce électronique de Casino, CDiscount, constitue une cible de choix pour Fnac Darty.

Au cours des dix dernières années, M. Kretinsky a diversifié ses investissements en s’intéressant à la vente au détail et aux médias, entre autres. Son portefeuille comprend une participation dans Le Monde (un journal français) et TF1 (la première chaîne de télévision privée en France). Il est également en pourparlers avec Vivendi (VIV.PA), un groupe de médias, pour acquérir le groupe d’édition Editis.

Daniel Kretinsky
Daniel Kretinsky occupe le poste de PDG et détient une participation de 94 % dans Energetický a průmyslový holding (EPH), le plus grand conglomérat énergétique d’Europe centrale.

En réaction à l’offre de Kretinsky, les actions de Casino ont connu une hausse de 3 % lundi, après avoir dégringolé à leur plus bas niveau lorsque l’agence de notation Moody’s avait propulsé un peu plus dans les abysses la note de sa dette à long terme. À l’heure actuelle, la capitalisation boursière de Casino est d’environ 700 millions d’euros, contre 11 milliards d’euros en 2014.

Impacté par une dette d’environ 3 milliards d’euros arrivant à terme en 2024 et 2025, Casino a dû céder plusieurs actifs – y compris une participation dans son entreprise brésilienne Assai – pour la rembourser.

La proposition de M. Kretinsky intervient alors que Casino est en pourparlers exclusifs en vue de fusionner son activité française de vente au détail avec Teract, une société soutenue par Xavier Niel, un autre milliardaire.

Le groupe Les Mousquetaires participe aux négociations de fusion

La chaîne de supermarchés française Casino a annoncé qu’elle discutait avec plusieurs entités, dont Les Mousquetaires, société mère d’Intermarché, en vue d’une fusion potentielle.

EP Global Commerce (une société tchèque détenue par le milliardaire Daniel Kretinsky) a fait une offre d’augmentation de capital d’une valeur de 1,1 milliard d’euros. Dans le cadre de l’opération proposée, l’entité de M. Kretinsky souscrirait à une augmentation de capital réservée d’un montant maximal de 750 millions d’euros. Fimalac, le troisième actionnaire de Casino, participerait à une vente d’actions d’un montant maximal de 150 millions d’euros. Les actionnaires existants se chargeraient des 200 millions d’euros restants.

Selon deux sources, l’augmentation de capital permettrait à Kretinsky de détenir plus de 40 % des parts de la chaîne de supermarchés – il deviendrait l’actionnaire principal. La proposition implique le rachat en espèces de la dette de Casino, qui serait convertie en actions. Cela pourrait avoir des conséquences sur les actions existantes et sur les décisions prises.

L’opération requiert également un accord avec les créanciers de Casino, qui détiennent environ 3,6 milliards d’euros de dettes non garanties.

Selon les termes de l’accord, la dette serait soit convertie en capital, soit remboursée avec une décote, ce qui conduirait à une amélioration significative du bilan de Casino. La chaîne de supermarchés a déclaré qu’elle envisageait de demander à un conciliateur (nommé par le tribunal) de superviser les discussions avec les créanciers bancaires et les détenteurs d’obligations pour les deux potentielles transactions.

La proposition d’EP Global Commerce sera étudiée au cours des prochaines semaines, alors que les discussions avec Teract et le groupe Les Mousquetaires se poursuivent.

Rejoignez l’élite de l’industrie du jeu

Prêts à captiver les foules ? Présentez vos connaissances au monde entier. Les prochains événements SiGMA seront en Amériques, en Asie, à Chypre et en Europe. Nous recherchons des orateurs capables d’engager, de motiver et de présenter des idées nouvelles.

Ne laissez pas passer cette chance, faites partie de l’Histoire de SiGMA – envoyez un message à Emily dès aujourd’hui !

Share it :

Recommended for you
Content Team
il y a 1 an
Andjelka Jovanovic
il y a 1 an
Content Team
il y a 1 an
Content Team
il y a 1 an