fbpx

SiGMA

Le ministre britannique de l’Économie numérique évoque la sécurité du jeu en ligne lors de la conférence GambleAware

Posté Déc 15, 2021 10:39 Category: Europe , Jeu Responsable , Réglementation , Posté par Kyle

Chris Philip, ministre britannique de la technologie et de l’économie numérique, a évoqué les efforts du Royaume-Uni pour garantir que le jeu d’argent en ligne soit bien une partie sûre et saine de l’économie numérique

Dans un panel intitulé « Collaboration pour la prévention des dangers du jeu », Philip a expliqué ses deux principaux objectifs en tant que ministre : faire du Royaume « l’endroit le plus sûr au monde pour naviguer en ligne, établir une norme mondiale pour la sécurité sur Internet » et procéder à un « examen complet » du Gambling Act, pour s’assurer de sa pertinence dans l’ère numérique moderne.

Ayant rencontré un large éventail d’intervenants au sein de l’industrie ainsi que de nombreux praticiens spécialisés dans l’aide aux patients souffrant de troubles de dépendance, Philip a expliqué que les dommages liés au jeu étaient un problème de santé publique qui nécessitait la présence de réglementations. « Il est de notre devoir de protéger les gens. »

mps respond to brexit resignations
Nommé ministre de la Technologie et de l’Économie numérique en septembre, Philips sera une figure de proue de la refonte de la réglementation anglaise des jeux d’argent. Photo de John Phillips/Getty Images.

Grâce à l’examen de la loi sur les jeux, le gouvernement pourra s’attaquer à un large éventail de problèmes. L’appel officiel à preuves a reçu 16 000 soumissions. Philips a également déclaré qu’un livre blanc serait publié dans les mois suivants.

Élaborant sur les mesures qui seront prises pour résoudre le problème du jeu compulsif ou dangereux, il a évoqué les fiches de paie ou relevés bancaires qui seraient exigées, pour les clients (au-delà de 100 livres sterling). Si cela peut être perçu comme intrusif, cette mesure se comprend. Une autre forme de réglementation plus douce serait une nouvelle approche utilisant une technologie de pointe et des mesures de données : un système similaire à celui utilisé par les agences de référence de crédit plus modernes. Il ajoute que « les contrôles basés sur les dépenses et les circonstances financières doivent compléter plutôt que remplacer toutes les exigences existantes imposées aux opérateurs pour surveiller les données de jeu, identifier les risques et intervenir en conséquence ».

Le succès de GAMSTOP -un dispositif d’auto-exclusion en ligne multi-opérateurs -est un bon début. En effet, un même individu peut avoir plusieurs comptes auprès de différents opérateurs ; il existe donc un réel besoin d’une vue client unique (SCV) qui protège la personne plutôt qu’un seul compte.

ob gam stop
GAMSTOP est le fer de lance de l’initiative visant une réglementation centrée sur le client

Quant à la question de la protection des données, Philips a précisé que tout partage de données se ferait selon des protocoles stricts garantissant que les données soient sécurisées ; la quantité de données collectées sera proportionnelle à la situation. Pour cela, la Gambling Commission sera soutenue par le Bureau du Commissaire à l’information, garantissant que le SCV sera effectué en prenant en compte la protection des données. Se référant aux systèmes de partage de données actuellement utilisés par le secteur financier comme référence, Philips a appelé les parties prenantes du public à travailler main dans la main avec les régulateurs pour créer un système qui aide à créer et à maintenir un niveau élevé de protection pour les clients.

En ce qui concerne le rôle du régulateur principal, Philips a rappelé que le rôle de la Commission des jeux de hasard serait déterminant pour faire du marché britannique des jeux de hasard un écosystème économique plus sûr. Travaillant en étroite collaboration avec le président et chef de l’exécutif de la Commission, il promet que la révision de la Gambing Act sera aussi approfondie que nécessaire. Se référant à leurs précédents succès -l’interdiction de jouer aux jeux d’argent avec des cartes de crédit, un respect plus strict des réglementations en matière d’âge et les actions de la Commission lors du COVID -Philip a conclut que le régulateur serait la pierre angulaire de l’avenir de l’industrie.

SiGMA Asie 2022

Après une série de conférences passionnantes lors de la Malta Week 2021, le groupe SiGMA continue ! Nous sommes plus que ravis de voir cette aventure se poursuivre auprès des clochers dorés de Kiev et face aux lumières surplombant l’horizon enneigé de Toronto : nous réunirons à nouveau les plus grands noms et les esprits brillants de l’industrie iGaming . Notre prochaine exposition nous emmène aux Émirats arabes unis. Au programme : trois jours de réseautage, de tables rondes et de festivités. Restez au courant des dernières nouvelles, grâce à SiGMA News.

 

Related Posts

L’indice AGEM chute de 11%…

L'indice mensuel de l'Association of Gaming Equipment Manufacturers (AGEM) baisse de 11 % par rapport au mois précédent, entrainé dans…

Macao : GGR en hausse…

Le GGR (gross gambling revenue) de Macao est en hausse en ce mois de septembre, par rapport au mois précédent...…