Le PDG de MGM présente l’iGaming comme étant le secret du succès

Content Team il y a 2 ans
Le PDG de MGM présente l’iGaming comme étant le secret du succès

L’iGaming est une opportunité économique clé pour l’industrie des casinos émergeant de la pandémie de COVID-19, mais son expansion n’est pas destinée aux entreprises qui ont “le cœur fragile ou peu de moyens”

De Buck Wargo, correspondant pour SiGMA News aux Etats-Unis

C’est le message que le président et PDG de MGM Resorts International, Bill Hornbuckle, a partagé à plusieurs reprises ce mois-ci aux investisseurs et aux analystes.

Hornbuckle a été très actif dans la promotion de BetMGM, sa joint-venture avec la société de paris sportifs britannique Entain, en tant qu’élément essentiel de la croissance et des revenus futurs de sa propre compagnie.

Alors que l’économie essaie de se remettre de la pandémie, Hornbuckle a déclaré qu’il était important de diversifier et d’équilibrer les revenus entre Las Vegas, d’autres marchés américains et l’Asie.

“Nous ne devons pas dépendre uniquement du marché local ! Nous envisageons plus d’opportunités numériques (au niveau national et international) grâce à BetMGM, mais aussi de nous étendre en Asie à Cotai, Macao et au Japon dans le futur”, a déclaré Hornbuckle.

MGM a estimé que les marchés de l’iGaming et des paris sportifs atteindraient une valeur totale de 32 milliards de dollars, dont 200 millions pour les paris sportifs et 100 millions, soit 35% de la population ayant accès à iGaming.

“Nous sommes déjà à mi-chemin, en particulier en ce qui concerne les paris sportifs, mais le secteur du jeu a encore du pain sur la planche” a déclaré Hornbuckle. “Le vrai joyau de cette opportunité commerciale et économique réside dans l’iGaming. Les paris sportifs ont créé un élan… mais l’iGaming est le réel secret économique de cette industrie.”

“Nous sommes présents dans cinq États, et vous pouvez voir ce que nous avons pu accomplir. Nous sommes les numéros un, deux ou trois dans ces États. Nous ouvrons la voie dans l’iGaming : le Michigan est devenu l’exemple type d’un produit omnicanal avec de la vente au détail et en ligne combinée à un programme de fidélité qui permet de vraiment créer une synergie et un dynamisme.

BetMGM propose aujourd’hui des paris sportifs dans 13 états, et en vise 20 l’année prochaine avec une présence acquise dans quatre autres” a déclaré Hornbuckle.

“L’autorisation du jeu de hasard au-delà des cinq États actuels -New Jersey, Pennsylvanie, Delaware, Virginie-Occidentale et Michigan -prendra plus de temps, contrairement aux paris sportifs dont l’extension a rapidement eu lieu lorsque la Cour suprême des États-Unis a annulé leur interdiction fédérale (en dehors du Nevada)”.

“Je vois l’iGaming comme étant un pas de plus vers cette progression. Ce que nous avons pu observer dans des États comme le New Jersey, le Michigan et l’Illinois est à prendre en compte une fois qu’on est dans ce milieu” a déclaré Hornbuckle.

« Cette transition vers le jeu d’argent en ligne aux États-Unis prendra du temps. Il faudra éduquer les législateurs sur son fonctionnement et ses liens avec le jeu responsable » a déclaré Hornbuckle.

“Personne ne va passer de rien au jeu terrestre, puis à l’iGaming” a déclaré Hornbuckle. « Ce sera un périple dans chaque État : tous ont une toile de fond et une histoire bien différentes. Ce n’est pas pour ceux qui ont le cœur fragile ou peu de moyens. En fin de compte, c’est un marché qui continue de croître, nous continuons de le voir à l’échelle internationale. Bien qu’il y ait toujours un débat autour du jeu en ligne, sa croissance est significative. »

« BetMGM ne sera rentable que fin 2023 ou début 2024 » a déclaré Hornbuckle. Selon lui, son entreprise est avantagé par son programme de fidélité M life et ses casinos à Las Vegas : il n’a « aucune » inquiétude quant à une possible cannibalisation des jeux de détail. Il évoque même “une opportunité d’engager les clients à un niveau différent”. Près de 550 clients membres du programme de fidélité VIP ont été intégrés à BetMGM. Ils ont dépensé en moyenne 10 000 $ au cours du dernier trimestre.

“Nous avons bien vu que, dans la mesure où nous avons accès aux données et à la possibilité de promouvoir des produits et des personnes, nous en sortirons vainqueurs. Cet exemple ne sera pas différent.” a déclaré Hornbuckle.

BetMGM propose également déjà aux clients de séjourner dans ses hôtels.

 

Je pense que l’iGaming s’ouvre à l’idée que vous pouvez vous engager avec une entreprise 365 jours par an si vous le souhaitez, vous rendre dans un casino terrestre trois fois par an et être reconnu et récompensé pour cela… vivre une expérience holistique, qu’il s’agisse du jeu de hasard ou du sport. Il est possible d’aller à Las Vegas pour voir un match de Raider, un match de hockey et, espérons-le, peut-être un jour un match de la NBA.

Hornbuckle s’attend à une concentration dans le secteur iGaming parce que l’investissement “est loin d’être minime” (des centaines de millions de dollars). Il a déclaré que la joint-venture avec Entain fonctionnait bien avec son contenu de 600 jeux, et que leur technologie et leur gestion de qualité apportait à BetMGM une « expérience utilisateur européenne » pour les sports américains.

La vitesse de mise sur le marché d’Entain a été bénéfique et BetMGM cherche à entrer sur le marché canadien.

« Être le premier sur le marché, ce n’est pas rien » a déclaré Hornbuckle. « Nous avons appris cette leçon dans le New Jersey. Si vous ne faites que commencer, vous allez devoir persévérer. C’est un peu comme l’industrie des télécommunications avec quatre ou peut-être cinq agents clés. Il y aura une véritable fusion entre les deux.

Vous avez vu certaines sociétés de médias intervenir, comme ESPN et d’autres, entrer dans l’espace. Cela continuera. Les paris sportifs se font sur un appareil à portée de main et non sur un écran de télévision et ce coût d’opportunité en mettra certains à l’écart, mais ce n’est pas faute d’essayer.

Il y a probablement 15 opérateurs aux États-Unis, mais ce chiffre se réduira probablement à une demi-douzaine. Il y en aura probablement trois ou quatre qui réussiront dans cet espace, et les autres disparaîtront.”

SiGMA Roadshow : la prochaine étape est l’Allemagne

Rejoignez-nous virtuellement pour deux heures passionnantes, foisonnant de conférences perspicaces et de nouvelles opportunités commerciales. Ces mini-conférences virtuelles uniques et interactives cibleront chaque mois un pays différent. La prochaine étape sera l’Allemagne. Participez à la conversation : nous couvrirons divers sujets, de la localisation du contenu aux tendances de la réglementation. Inscrivez-vous ici

 

Share it :

Recommended for you
Content Team
il y a 11 mois
Andjelka Jovanovic
il y a 11 mois
Content Team
il y a 11 mois
Content Team
il y a 11 mois