iGaming au Ghana : un nouveau territoire

Content Team il y a 1 an
iGaming au Ghana : un nouveau territoire

SiGMA examine les perspectives de l’iGaming au Ghana, la nation d’Afrique de l’Ouest connue pour être une mine d’or. La prospérité économique croissante, les technologies innovantes (comme l’argent mobile), l’augmentation de la disponibilité d’Internet et la diminution des coûts ont attiré l’attention des sociétés de jeux en ligne à la recherche de nouveaux marchés en Afrique.

Deux fois plus de réseaux 3G et 4G au Ghana

Alors que les économies du premier monde ralentissaient en raison de la pandémie, le PIB de l’Afrique augmentait d’environ 6,9 % ; ce chiffre est nettement supérieur à la moyenne internationale. Selon les experts, la région profitera d’une croissance de 10 à 15 % d’ici 2025, car les pays africains n’ont pas été aussi durement touchés par la pandémie de Covid-19.

Au fur et à mesure que l’économie mondiale reprend de la vigueur, les dépenses de consommation devraient augmenter grâce à la demande refoulée et à l’augmentation des transferts de fonds de la diaspora africaine. Les africains des centres urbains peuvent désormais accéder à une connexion internet stable et le nombre de réseaux 3G et 4G disponibles au Ghana a doublé au cours des cinq dernières années.

La quasi-totalité des utilisateurs mobiles au Ghana possède un smartphone

Les Africains représentent désormais plus de 11,5 % des utilisateurs d’Internet dans le monde. 99,3 % des utilisateurs ghanéens âgés de 16 à 64 ans possèdent un smartphone.

Le plus grand marché de paris en ligne du continent africain est aujourd’hui l’Afrique du Sud, avec des revenus bruts dépassant 2,3 milliards de dollars américains en 2022. En Afrique subsaharienne, le Nigeria (dont le PIB et le nombre d’habitants sont les plus élevés) est le marché des jeux d’argent le plus rentable de la région. Il représente 7 % du total du continent.

Le Ghana en troisième position dans le classement IDE

Selon l’indice NKC Consumer Demand Potential, qui évalue la demande potentielle des consommateurs, les dépenses de consommation africaines devraient continuer à augmenter jusqu’en 2030. L’environnement commercial stable du Ghana et sa population de plus en plus aisée attirent les investisseurs. Le pays est troisième dans le classement des investissements directs étrangers (IDE) en Afrique en 2022.

Plus de 50 % des Ghanéens ont moins de 25 ans. Nous avons là un grand nombre de potentiels iGamers férus de technologie. Selon le KPMG, le Ghana est l’un des six pays d’Afrique subsaharienne dont la classe moyenne compte plus d’un million de personnes. On comprend pourquoi les sociétés de jeux se tournent vers le Ghana et d’autres pays d’Afrique pour alimenter leur expansion.

Jackpotcity a le plus de joueurs ghanéens

Mozzart Slots et Betway Live sont pour l’instant en tête du peloton, suivis de près par 888 casino. Jackpotcity a le plus grand nombre de joueurs ghanéens : ses bonus sont très efficaces pour l’acquisition de joueurs. Certains, comme 888 casino, offrent jusqu’à 200 $ de bonus de bienvenue, ce qui représente un budget de départ appréciable. Les récompenses les plus courantes sont les tours gratuits et les bonus de dépôt. L’accès aux bonus les plus importants s’avère toutefois difficile pour de nombreux joueurs.

Toutes les formes de jeux d’argent sont devenues légales en 2006. La réglementation, relativement laxiste, couvre les jeux en ligne. La taxe n’est que de 17,5 %.

iGaming au Ghana : des taux de retour élevés

Tous les meilleurs casinos ghanéens offrent des taux de retour élevés aux joueurs. Ils sont vérifiés par des organismes indépendants comme eCOGRA. Mansion Casino offre actuellement le taux plus élevé (97,25 %) et 888 Casino affiche un taux de redistribution de 96,46 %. Les préférences en matière de méthodes de paiement varient considérablement : certains joueurs utilisent des cartes de crédit alors que d’autres comptent sur les portefeuilles électroniques. Jusqu’à 50 % des adultes ghanéens possèdent un compte bancaire lié à une société de téléphonie mobile. Une meilleure réglementation des services financiers numériques encourage leur adoption.

Le Ghana en avance dans le domaine des services financiers numériques

Le Ghana est l’un des pays d’Afrique les plus “prêts pour [la technologie] DFS” : 92 % des adultes possèdent une pièce d’identité (requise pour ouvrir un compte) et 95 % ont des notions de calcul de base. En raison de la facilité des paiements par argent mobile et du nombre élevé de smartphones en possession des habitants, les transactions iGaming y sont rapides, efficaces et sûres.

Contexte

La Commission du Jeu de Hasard, a été établie en vertu de la loi 721 (2006) du Gaming Commission Act. Cet organisme de réglementation est responsable de la supervision de l’importation et de l’installation d’équipements de jeux.

Share it :

Recommended for you
Content Team
il y a 10 mois
Andjelka Jovanovic
il y a 10 mois
Content Team
il y a 10 mois
Content Team
il y a 10 mois