SiGMA

Le Parlement roumain envisage d’interdire la publicité pour les paris

Posté Mar 03, 2023 16:36 Category: Casinos Terrestres , En ligne , Europe , Posté par Lea Hogg Traduit par Amandine I

Un projet de loi concernant la publicité et la promotion des produits de jeu d’argent pourrait être adopté par le gouvernement roumain.

La motion a été présentée au Parlement roumain par Adrian Cozma, un politicien et législateur du Parti national libéral (PNL) qui souhaite interdire toute forme de publicité pour les produits de casino et d’iGaming sur le sol roumain.

La législation serait fortement modifiée. Plusieurs médias ont rapporté que la vice-présidente du NLP (qui est également la présidente du Sénat roumain), Alina Gorghiu, a proposé des amendements qui pourraient diminuer l’impact du projet de loi proposé par son collègue du parti.

Selon M. Cozma, cela diluerait la loi. Les amendements proposés ne pourraient pas avoir « l’effet escompté ».

Daniel Fenechiu, également membre du PNL, soutient les amendements proposés par la Présidente du Sénat dans le cadre du nouveau projet de loi parlementaire.

La grande question au Parlement roumain : faut-il interdire la publicité ?

Les publicités pour les paris seraient diffusées pendant les retransmissions sportives en direct, et la nuit : elles seraient autorisées à la radio et à la télévision, entre 23 heures et 6 heures du matin. Ces changements permettraient donc de maintenir en place certaines formes de marketing, notamment la publicité, dans les espaces publics (sur des surfaces inférieures à 30 mètres carrés).

Gorghiu et Fenechiu proposent le maintien d’une certaine forme de publicité sur le sol roumain, à condition que les joueurs soient protégés.

J’espère cependant que, à la Chambre des députés, la loi sera votée sous la forme que j’ai présentée. Je soutiens toujours le projet initial, qui a été signé par plus de 80 députés. – Adrian Cozma, membre du Parlement

Les dernières modifications de la principale loi régissant l’industrie roumaine des jeux d’argent datent de 2015. L’Autorité nationale des jeux d’argent avait été reconnue apte à octroyer des licences.

La proposition de Gorghiu

La présidente Gorghiu est convaincue que l’interdiction totale de la publicité sur le sol roumain pour les produits de jeux d’argent, y compris celle des sociétés titulaires d’une licence, aurait un impact très négatif sur le secteur. Elle a également souligné l’importance de veiller à ce qu’un environnement sûr soit créé pour protéger les joueurs participant à des activités de jeu.

S’il est voté par la plénière du Sénat, le projet de loi sera transmis à la Chambre des députés la semaine prochaine. La conclusion de cette saga est encore incertaine, mais il est évident que le secteur des paris et des jeux est sous les feux de la rampe en Roumanie.

L’agence roumaine de surveillance des médias, connue sous le nom de Conseil national de l’audiovisuel (CNA), a déjà voté à l’unanimité en faveur du projet de loi visant à modifier la réglementation actuelle concernant la publicité sur le sol roumain. Les groupes de pression en faveur de la santé publique ont exprimé leurs inquiétudes, établissant un lien entre l’addiction aux jeux d’argent, les maladies mentales et le bien-être public. On avait déjà entendu ce point de vue au Royaume-Uni (où le livre blanc du gouvernement sur la publicité des jeux d’argent est attendu).

Contexte des discussions concernant la publicité au Parlement roumain

L’Office national des jeux d’argent est un « sous-bureau » du gouvernement roumain. Il réglemente le marché roumain des jeux d’argent. Il est habilité à faire appliquer la loi et à accorder des licences aux opérateurs de jeu dans le pays. Il s’agit d’un organe spécialisé de l’administration publique centrale.

Les jeux en Roumanie : La Roumanie compte plus de 19 millions d’habitants. Il s’agit donc d’une opportunité massive, presque inexploitée par le secteur des jeux. La plupart des activités de jeu sont concentrées à Bucarest ou dans ses environs. Plus de 80 % des habitants adultes utilisent régulièrement Internet ; le pays est considéré comme étant l’un des plus avancés sur le plan technologique en Europe de l’Est. La Roumanie possède notamment l’une des connexions Internet les plus rapides au monde (15,27 mégabits par seconde), juste derrière la Corée du Sud (17,62 mégabits par seconde).

Jeux d’argent en ligne. La Roumanie a une longue histoire avec les jeux d’argent réglementés. La Loterie nationale, connue sous le nom de Loteria Romana, a été créée en 1906. Sous le règne de Nicolae Ceaușescu, les jeux d’argent avaient été interdits. Lorsque son gouvernement a été renversé, les jeux d’argent ont été légalisés (en 1990). Actuellement, 13 000 bookmakers, 1 900 kiosques de loterie, 15 000 salles de jeux et 20 casinos terrestres opèrent dans le pays.

Géopolitique et stabilité. La Roumanie est un pays clé pour ce secteur en raison de sa stabilité géopolitique, de ses innovations technologiques, de ses services financiers développés, mais aussi de ses neuf millions de joueurs potentiels.

Le Parlement roumain : Le Parlement de la Roumanie est composé de la Chambre des députés et du Sénat.

Le Parti national libéral est le deuxième plus grand parti politique de Roumanie. Il est considéré comme libéral-conservateur.

Articles

Un joueur roumain gagne pour la première fois l’European Poker Tour

Le Conseil britannique des jeux et paris demande la publication d’un livre blanc

Jouez avec SiGMA ! Découvrez les Meilleurs Casinos en ligne

Related Posts

CS:GO Source 2 – une…

Dix ans se sont écoulés depuis le lancement de CS:GO, un jeu qui a changé l'eSport. Une suite a récemment…

Zenex Token, au centre d’un…

Dans cet entretien exclusif, Maria Debrincat s'entretient avec Maxim Glibin, cofondateur de Zenex Token, pour explorer la façon dont les…