Le Botswana progresse vers une légalisation complète

Content Team il y a 1 an
Le Botswana progresse vers une légalisation complète

Le Botswana a commencé à délivrer des licences préliminaires pour les paris, les totalisateurs et les machines à sous, et à répondre aux questions du public concernant toutes les licences accordées.

La version finale du “Document de demande d’approbation” (RFA) pour les bookmakers et les totalisateurs a été publiée et est actuellement disponible à l’achat au prix de 2 5000 BWP (171 €).

La Botswana Gambling Authority a expliqué que le document RFA était :

Un document de référence utilisé pour fournir des informations sur le processus et les informations requises des candidats.

La date limite pour le paiement des candidatures est le 7 juillet 2023. Par la suite, une conférence sera organisée le 20 juillet 2023 par l’Autorité des jeux, à laquelle les candidats devront obligatoirement assister.

La future industrie au Botswana

Ces mesures s’inscrivent dans le cadre des projets du Botswana visant à améliorer la réglementation et à encourager la croissance de son marché des jeux d’argent.

Gaborone, Botswana.
Gaborone, Botswana.

En juin 2020, le Botswana a accordé sa première licence de loterie sur Internet, avec la ferme intention de commencer à approuver les licences de paris sportifs moins d’un an plus tard.

Cette volonté est également évidente si l’on considère les tentatives de l’autorité de régulation des jeux d’argent, qui fait de son mieux pour clarifier tous les doutes et toutes les confusions qui pourraient découler de la publication du document de la RFA.

L’autorité de régulation a publié une déclaration à l’occasion de la publication du document pour répondre aux commentaires et aux questions du public, en mettant l’accent sur les modifications apportées au document en question. Le projet a été révélé pour la première fois au mois de mars de cette année.

Le directeur général intérimaire de l’autorité de régulation du Botswana, Peter Kesitilwe, a fait part de la volonté de cette dernière de soutenir et d’encourager les opérateurs à s’inscrire pour obtenir une licence qui comprend désormais des dispositions relatives aux paris terrestres et aux paris en ligne.

Il a cité la perte de recettes fiscales potentielles comme un facteur clé de cette décision. Le budget annuel du gouvernement du Botswana devrait connaître une hausse de 13 % entre 2022 et 2024 – la plus importante enregistrée au cours des cinq dernières années. Cela a conduit la nation d’Afrique australe à rechercher d’autres formes de revenus.

Kesitilwe a souligné l’importance d’exploiter toutes les recettes possibles, qui se retrouvent sinon dans les poches des opérateurs sans licence :

Les paris en ligne sont désormais légaux, mais des opérateurs non agréés sont déjà présents sur le marché. Nous voulons les encourager à se porter candidats. Cela favorisera la protection des joueurs, augmentera les taxes et contribuera à l’évolution du jeu responsable. Les opérateurs doivent présenter leur candidature et se familiariser avec la réglementation.

Ces projets sont soutenus par différentes initiatives. La conférence de l’Association internationale des régulateurs de jeux (IAGR) aura lieu plus tard dans l’année.

SiGMA Afrique

SiGMA Afrique sera de retour en 2024. Découvrez des panels, des ateliers, profitez d’évènements de réseautage et assistez à notre soirée de remise de prix pour les pionniers de l’iGaming sur le continent.

Share it :

Recommended for you
Content Team
il y a 11 mois
Andjelka Jovanovic
il y a 11 mois
Content Team
il y a 11 mois
Content Team
il y a 11 mois