FUSIONS ET ACQUISITIONS : Microsoft rachète Activision Blizzard

Content Team il y a 1 an
FUSIONS ET ACQUISITIONS : Microsoft rachète Activision Blizzard

La décision de l’UE d’approuver l’acquisition d’Activision Blizzard par Microsoft, qui avait été annoncée en janvier 2022, rapproche l’opération très controversée de sa conclusion. En janvier, Microsoft avait annoncé son intention d’acquérir Activision Blizzard pour 68,7 milliards de dollars américains.

La Commission japonaise des pratiques commerciales loyales a également approuvé la fusion en mars 2023. Toutefois, elle se heurte encore à une forte opposition de la part des autorités américaines et d’autres régulateurs.

La Commission des marchés de consommation du Royaume-Uni a déclaré qu’elle retirerait ses objections si Activision Blizzard vendait les franchises Call of Duty. Mais cela est très peu probable, car Microsoft considère que la valeur de l’opération réside justement dans Call of Duty. L’offre de Microsoft une fois finalisée, Activision Blizzard Entertainment deviendrait la propriété de Microsoft Gaming sous le nom de Xbox Game Studios, incluant les franchises Call of Duty, Crash Bandicoot, Spyro, Warcraft, StarCraft, Diablo, Overwatch et Candy Crush.

Trop de contrôle sur l’industrie

Si l’opération est approuvée par les autorités de régulation internationales, il s’agira de la plus grande acquisition de jeux vidéo de l’histoire. L’incertitude qui plane sur la transaction tient au fait que les régulateurs craignent qu’une fusion ne donne à Microsoft des ressources susceptibles de décimer ses concurrents. Sony fait valoir que la société issue de la fusion priverait la plateforme PlayStation de certains jeux, y compris Call of Duty.

Phil Spencer, responsable des jeux chez Microsoft, a déclaré que “l’entreprise envisagerait des droits de licence au cas par cas”. La Commission fédérale américaine du commerce (FTC) a déclaré qu’elle craignait que la fusion ne “nuise aux consommateurs des jeux d’Activision Blizzard et ne donne à Microsoft un contrôle trop important sur certaines activités du secteur, notamment le cloud gaming”.

La réponse de Microsoft est que Sony est la plateforme la plus importante, avec des titres exclusifs qui ne peuvent contractuellement pas être produits pour la Xbox, la société ajoutant qu’ils “prévoient d’offrir du contenu pour les jeux multijoueurs de Bethesda, tels que Elder Scrolls Online et Fallout 76, pour toutes les plateformes”.

Le jeu est la catégorie la plus dynamique et la plus intéressante du divertissement sur toutes les plateformes. Elle jouera un rôle clé dans le développement du métavers. – Satya Nadella, PDG de Microsoft

Le 23 février, l’entreprise Microsoft a rencontré la Commission européenne et l’a informée qu’elle avait conclu un accord de 10 ans avec Nintendo pour commercialiser Call of Duty sur cette plateforme, ainsi que d’autres jeux Microsoft, en collaboration avec Nvidia (dans le cadre de leur service de streaming GeForce Now).

Microsoft en bref

Microsoft possède actuellement la deuxième plus grande capitalisation boursière au monde.
Capitalisation boursière : 2,273 milliards de dollars
V.E. : 2,16 milliards de dollars
Chiffre d’affaires à long terme : 184,9 milliards de dollars
EBITDA LTM : 90,83 milliards de dollars
LTM E V/Revenu : 11.70x
VE/EBITDA LTM : 22.79x

 

Activision Blizzard en bref

Capitalisation boursière : 61,45 milliards de dollars
V.E. : 55,36 milliards de dollars
Chiffre d’affaires à long terme : 9,05 milliards de dollars
EBITDA LTM : 3,69 milliards de dollars
EV/Revenu LTM : 6.14x
EV/EBITDA LTM : 15.00x

 

L’offre

Les opposants affirment que Microsoft achète Activision à un prix particulièrement bas en raison des poursuites judiciaires en cours pour harcèlement sexuel et sexisme. La valeur implicite des actions est de 61,6 milliards de dollars américains et la valeur totale de la transaction est de 68,7 milliards de dollars américains, soit une majoration de 45 % du cours de l’action de la société après l’annonce de l’opération.

Les actionnaires d’Activision Blizzard ont approuvé l’acquisition à la quasi-unanimité en avril 2022. Les actions d’Activision ont bondi de près de 36 % à l’annonce de l’opération, tandis que les actions de Microsoft ont terminé la journée en baisse de 2,5 %. L’opération, réalisée entièrement en numéraire, laisse à Microsoft un trésor de guerre d’environ 70 milliards de dollars américains pour régler les litiges judiciaires.

Pourquoi le groupe Microsoft s’intéresse-t-il à Activision Blizzard ?

Activision Blizzard occupe la troisième place derrière Sony et Tencent. En 2021, son chiffre d’affaires s’élevait à près de 9 milliards de dollars, grâce aux jeux Call of Duty, Crash Bandicoot, Spyro, Warcraft, Diablo, StarCraft, Overwatch, et Candy Crush Saga. En avril 2021, la franchise Call of Duty s’était vendue à plus de 400 millions d’exemplaires.

Les jeux sont importants pour le bilan de Microsoft : leurs recettes ont augmenté d’un tiers en 2021 (ce qui représente bien plus que la croissance globale de 18 % de l’entreprise). Mais Microsoft n’a pas encore produit de titre phare et s’est appuyé sur des jeux tiers pour attirer les abonnés. La plupart des bénéfices de la division proviennent des ventes de consoles Xbox, ce qui se traduit par une baisse des bénéfices lorsque les versions Xbox ne sont pas commercialisées.

Les jeux constituent la catégorie de divertissement la plus dynamique et la plus passionnante, toutes plateformes confondues, et ils seront au premier plan du développement du métavers émergent.

Le contenu de qualité proposé par Activision devrait inciter davantage d’utilisateurs à se tourner vers les plateformes de Microsoft et favoriser le nombre d’abonnements Game Pass, qui permettent de jouer sur toutes les plateformes. Game Pass n’a pas atteint son objectif de croissance de 48 % – il a réalisé 10 % de moins que ce chiffre un an après son lancement.

Intégration verticale

Le “cloud gaming”, les licences de jeux et les franchises de jeux devraient stimuler la croissance de la division des jeux Microsoft.

Les analystes considèrent que la tentative d’intégration verticale de Microsoft reflète la nécessité de s’adapter au paysage du métavers. Microsoft souhaite réaliser sa vision d’un service en ligne unique basé sur l’abonnement. L’entreprise compte sur la Xbox, juste derrière la PlayStation 5 et la Nintendo Switch, et voit un avenir dans le cloud gaming.

Le cloud gaming permet de jouer en streaming grâce à des serveurs – sur des téléviseurs, smartphones, ordinateurs portables – sans avoir besoin de consoles coûteuses. Mais pour que le cloud gaming soit un succès, il faut un vaste catalogue de jeux auxquels les utilisateurs peuvent accéder via un service d’abonnement, ce qui explique l’intérêt de Microsoft pour la bibliothèque d’Activision.

“Le cloud gaming n’en est qu’à ses débuts, mais est appelé à se développer” a déclaré Margrethe Vestager, la plus haute responsable de la concurrence au sein de l’Union européenne.

Sony et Nintendo possèdent toujours des titres d’Activision

Les actionnaires de Microsoft ont exprimé des doutes quant aux gains à court terme. Lorsque Microsoft a acquis Bethesda, le groupe a laissé l’équipe travailler de manière autonome. Il n’y a aucune raison de penser qu’il ne ferait pas de même avec Activision lors de l’intégration de son acquisition la plus précieuse, car la valeur de sa propriété intellectuelle représente la majeure partie du prix de la transaction. Selon les analystes, cette situation rend improbables les réorganisations majeures et les synergies permettant de réduire les coûts.

Sony et Nintendo détiennent encore des titres d’Activision jusqu’en 2023/2024, de sorte que Microsoft pourrait avoir besoin de deux ans pour détourner les joueurs de ses concurrents grâce à ses nouveaux titres exclusifs.

Avec l’acquisition prochaine d’Activision Blizzard, Microsoft sera, en termes de chiffre d’affaires, la troisième plus grande société de jeux. Comme Microsoft détient 60 % des parts du marché des jeux cloud, l’acquisition renforcera sa position de leader dans ce domaine. Phil Spencer, responsable des jeux, a déclaré : “l’objectif de Microsoft avec cette acquisition est d’avoir accès aux jeux mobiles d’Activision, dont Candy Crush Saga. Alors qu’il y a 200 millions d’utilisateurs de consoles de jeux dans le monde, le marché mobile atteint plus de 3 milliards de personnes”.

Qu’est-ce qui a poussé Activision Blizzard à vendre ?

Le PDG d’Activision, Robert Kotick, aurait déclaré que lui et le PDG de Microsoft, Satya Nadella, s’inquiétaient de la montée en puissance de Tencent, NetEase, Apple et Google sur le marché. Ils estiment qu’Activision Blizzard ne dispose pas de l’expertise nécessaire en matière d’apprentissage automatique et d’analyse de données pour faire face à la concurrence. Activision Blizzard aurait également discuté avec d’autres prétendants, dont Meta Platforms, la société mère de Facebook.

Commission européenne

La Commission européenne a estimé que le rachat d’Activision ne réduirait pas la concurrence sur le marché des consoles, compte tenu de la position dominante de Sony avec la PlayStation.

Les 11 studios suivants devraient rejoindre la famille Microsoft :

Blizzard Entertainment Beenox Digital Legends
High Moon Studios Infinity Ward King
Radical Entertainment Raven Software Sledgehammer Games
Toys for Bob Treyarch

 

Si la Xbox et Activision Blizzard fusionnent, Xbox Game Studios regroupera 34 studios de développement de jeux sous une même bannière. La liste complète serait la suivante :

343 Industries Alpha Dog Games Arkane
Beenox Bethesda Game Studios Blizzard Entertainment
Compulsion Games Digital Legends Double Fine
High Moon Studios Id Inifinity Ward
Inixile King MachineGames
Mojang Studios Ninja Theory Obsidian
Playground Games Radical Entertainment Rare
Raven Software Roundhouse Studios Sledgehammer Games
Tango Gameworks The Coalition The Initiative
Toys for Bon Treyarch Turn 10
Undead Labs World’s Edge Xbox Game Studios Publishing
Zenimax Online

 

Articles

Les actions de NeoGames montent en flèche après l’acquisition de 1,2 milliard de dollars par Aristocrat

Aristocrat lance la première salle d’exposition de jeux aux Philippines

Ikigai Ventures est nommé Partenaire investisseur de l’année

PRESSE : SiGMA Amériques – le festival mondial de l’iGaming se tiendra à São Paolo du 14 au 18 juin.

Share it :

Recommended for you
Content Team
il y a 10 mois
Andjelka Jovanovic
il y a 10 mois
Content Team
il y a 10 mois
Content Team
il y a 10 mois