SiGMA

La corruption dans le sport

Posté Jan 24, 2023 16:06 Category: Casinos Terrestres , Europe , Paris Sportifs , Posté par Lea Hogg Traduit par Amandine I

La corruption et les matchs truqués existent depuis des décennies. Sous le vernis brillant des grandes compétitions de sport se cachent des agents, des joueurs ou des responsables prêts à corrompre les matchs. Il est toujours regrettable d’apprendre qu’un match a été truqué déclare le journaliste sportif et ancien arbitre de la FIFA Christopher Francalanza dans un entretien accordé à SiGMA. À mon avis, tout athlète ou administrateur sportif qui manipule le résultat d’un événement sportif devrait être sanctionné par la peine maximale.

corrupting outcome of sports
Christopher Francalanza nous parle de la corruption dans le sport

Nul n’est censé ignorer la loi. Donc Boukholda aurait aussi dû être condamné à [une suspension à] vie.

Deux joueurs exclus par l’Agence internationale de l’intégrité du tennis

Ce mois-ci, l’Agence internationale de l’intégrité du tennis (ITIA) a banni deux joueurs de tennis algériens reconnus coupables d’avoir truqué  plusieurs matchs depuis 2016. Les preuves ont été révélées dans le cadre d’enquêtes policières en cours en Belgique. Mohamed Hassan est suspendu de jeu à vie et condamné à une amende de 12 100 dollars américains pour 29 infractions commises au cours de sept matchs. Huria Boukholda a été condamné à une amende de 10 000 dollars américains et à une suspension de 18 mois pour 15 infractions liées au trucage de cinq matchs.

Un porte-parole d’ITIA a déclaré : « En raison de l’âge et de l’inexpérience de Boukholda au moment des infractions, nous pensons que le joueur a été influencé par Hassan. La sanction est donc plus clémente. »

De plus, Hassan est 1476e au niveau mondial, contrairement à Boukholda qui est encore relativement jeune et inconnu. Francalanza explique que les matches truqués sont plus fréquents lorsqu’ils impliquent de jeunes athlètes et administrateurs, qui ne sont pas payés aussi grassement que Rafa Nadal ou Novak Djokovic. C’est la même chose dans les autres sports : le trucage de matchs est généralement dans les ligues inférieures.

Parfois, ces athlètes sont victime de chantage, ou vulnérables. Ils peuvent y voir une occasion de s’enrichir, surtout s’ils sont mal payés.

Nul n’est censé ignorer la loi

Bien souvent, des organisations criminelles influentes tirent les ficelles des matchs truqués. Francalanza estime que toute personne qui tente directement de manipuler le résultat d’un match et qui est reconnue coupable de truquage ne devrait pas être autorisée à participer à un événement sportif. Il estime que « Nul n’est censé ignorer la loi. Donc Boukholda aurait aussi dû être condamné à [une suspension à] vie. ». Mais seuls les tribunaux peuvent rendre une décision juste ; ils prennent en compte les témoignages et les circonstances.

Un problème mondial

Il est pratiquement impossible que le trucage de matchs soit le fait d’un seul opérateur. L’une des méthodes privilégiées consiste, pour les syndicats, à organiser des matchs à domicile afin de pouvoir désigner des arbitres qui acceptent de truquer les résultats. Les intermédiaires gagnent ensuite de l’argent sur les ventes et les droits de télévision. Il est déjà arrivé que tout un tournoi soit organisé pour le marché des paris. La porte grande est alors grande ouverte pour ceux qui sont déterminés à abuser du système.

Football au niveau Local

Francalanza raconte : « En 2013, quatre joueurs de l’équipe nationale de Malte ont été suspendus à vie pour avoir truqué des matchs. Récemment, en janvier 2018, un autre scandale a touché l’équipe nationale maltaise. Six joueurs de moins de 21 ans ont été jugés coupables de truquage de matchs. »

Il se souvient d’un incident survenu en 2013, lorsqu’un lanceur d’alerte a révélé des matchs truqués dans l’une des équipes de première ligue.

Plus récemment, le Club de football d’Attard a commencé la saison avec un total de -9 points ; l’un des membres du comité avait admis avoir tenté de truquer un match.

Enquête de l’Université de Nicosie

La menace de la corruption dans le sport est bien réelle. Selon un rapport sur les matchs truqués dans le football publié par l’Université de Nicosie à Chypre, 93 des 114 footballeurs du championnat maltais ont répondu qu’ils soupçonnaient qu’un match officiel auquel ils avaient participé était truqué.

Corruption dans le sport

Christopher Francalanza s’estime chanceux : il n’a jamais été confronté à la corruption dans son sport de prédilection, au cours de ses vingt et un ans dans le football. Il conclut « si vous ne voulez pas être approché pour manipuler des matchs, vous devez rester intègre et mettre des limites, que vous soyez sur le terrain ou en dehors. Si vous observez un conflit d’intérêts potentiel, il est impératif de le signaler immédiatement. »

Christopher Lawrence Francalanza a accordé une interview à SiGMA. Francalanza est un ancien arbitre assistant de la FIFA et du football d’élite. Il s’est retiré à l’âge de 37 ans, après 21 ans d’arbitrage. Au cours de sa carrière, Francalanza a officié dans plus de 250 matchs de haut niveau à Malte, et a participé à 44 matchs internationaux de haut niveau à l’étranger. Il enseigne le journalisme au MCAST et collabore avec des journalistes de renom au niveau international. Son approche : la surveillance des institutions qui régissent le sport.

Related Posts

La nouvelle école de la…

La nouvelle école inaugurée à Jimma Bonga (en Éthiopie) par la Fondation SiGMA aura un impact important sur la vie…

La Commission des Jeux du…

La Commission des Jeux du Royaume-Uni a infligé une amende de 6,1 millions de livres sterling à Intouch Games. L'opérateur…