L’iGaming au Ghana

Content Team il y a 1 an
L’iGaming au Ghana

Découvrez la suite de notre nouvelle série d’articles sur l’iGaming en Afrique. Aujourd’hui, SiGMA vous donne un aperçu de la situation de l’iGaming au Ghana.

Les paris sportifs sont la forme la plus courante d’iGaming au Ghana

Une étude sur le jeu problématique dans les communautés mal desservies du Ghana a été menée par Franklyn Glozah (de l’Université du Ghana) et publiée dans le Journal international de la Médecine et de la Santé des Adolescents. Elle a révélé que les paris sportifs étaient le type de jeu de hasard le plus répandu au Ghana. L’étude conclut que les difficultés sociales perçues influencent les jeunes Ghanéens, qui développent une vision positive des jeux d’argent. Elle ajoute néanmoins que les facteurs sociaux protecteurs tels que la famille peuvent favoriser une perception négative des jeux d’argent.

Mais la négativité exprimée par les familles et les éducateurs sur les habitudes de jeu ne semble pas avoir dissuadé les 49 sociétés de jeu déjà enregistrées au Ghana. Un grand nombre d’entre elles sont des grandes marques internationales.

La Commission des jeux et le Centre de promotion des investissements du Ghana

Les licences de jeux sont délivrées par la Commission des jeux d’argent. Pour en obtenir une, les entreprises doivent s’inscrire auprès du Registraire général, de la Commission des jeux et du Centre de promotion des investissements du Ghana. Ceux qui l’ont fait rapportent que le processus est excessivement compliqué et long. Il convient également de noter que les entreprises de jeux d’argent doivent être en partie détenues par des ressortissants ghanéens.

Toute entreprise décidant de prospecter au Ghana pourrait, à l’aboutissement de ce processus fastidieux, découvrir une richesse qui attend d’être exploitée. Une richesse davantage liée à la jeunesse de ses habitants qu’aux mines d’or du pays…

Les paris sportifs sont-ils une menace pour l’éducation des enfants au Ghana ?

Au Ghana, la loi interdit les établissements de jeux terrestres à moins de 500 mètres d’une école. Mais les jeux en ligne ont facilité l’accès aux paris sportifs…

Un rapport sur l’éducation au Ghana publié cette semaine a identifié les paris sportifs comme étant une “menace majeure, car de nombreux mineurs s’adonnent désormais aux jeux d’argent avant l’âge légal”. Le gouvernement a été appelé à mettre à jour les lois sur les jeux d’argent, et à agir pour protéger les mineurs. La plupart des sites de jeux de hasard ont déjà réagi en adoptant des mesures de jeu responsable.

Articles

iGaming au Ghana : un nouveau territoire

Share it :

Recommended for you
Content Team
il y a 11 mois
Andjelka Jovanovic
il y a 11 mois
Content Team
il y a 11 mois
Content Team
il y a 11 mois