La réponse de Casino Malta à l’amende de 229 000 euros infligée par la FIAU

Content Team il y a 1 an
La réponse de Casino Malta à l’amende de 229 000 euros infligée par la FIAU

Casino Malta demande des conseils juridiques sur la meilleure ligne de conduite à adopter pour répondre aux préoccupations en matière de lutte contre le blanchiment d’argent.

Le Casino Malta de St Julian’s s’est vu infliger une amende de 229 000 euros par l’Unité d’analyse financière (FIAU) pour avoir négligé de signaler des activités potentiellement suspectes. La FIAU, qui est chargée d’appliquer les mesures de lutte contre le blanchiment d’argent à Malte, a constaté que le casino appartenant à Eden Leisure Gaming avait commis des manquements graves et systémiques dans ses efforts de prévention de la criminalité financière.

Le casino terrestre n’aurait pas signalé des activités jugées suspectes. Il a permis à un homme accusé de trafic de drogue de placer des paris importants alors qu’il faisait l’objet d’une ordonnance de gel des avoirs. Bien que le casino ait prétendu ne pas être au courant de l’ordonnance, il savait que le joueur faisait l’objet d’une procédure judiciaire pour trafic de stupéfiants. Casino Malta n’a pourtant pas signalé ces activités à la FIAU. S’adressant à SiGMA, les responsables ont déclaré :

Le casino est surpris et déçu par la sévérité de la sanction administrative qui a été imposée, étant donné les investissements du casino pour adhérer à toutes les mises à jour AML [Anti-Money Laundering : la lutte contre le blanchiment d’argent] de ces 5 dernières années.

Le casino a investi dans un nouveau logiciel pour faciliter et gérer le processus et a engagé du personnel pour s’assurer que les procédures et les processus AML soient strictement respectés, conformément aux directives de conformité.

La FIAU a découvert que le casino avait autorisé le PDG d’une société ayant des liens avec la Turquie à déposer plus d’un million d’euros en espèces depuis huit comptes bancaires différents, sans obtenir les documents appropriés concernant l’origine de cet argent.

Une personne politiquement exposée qui aurait été impliquée dans des affaires de corruption et d’évasion fiscale a été autorisée à effectuer des paris importants sans que le casino ne signale la transaction potentiellement suspecte à la FIAU. Un autre joueur ayant 500 000 euros d’impôts impayés s’est vu attribuer une note de risque faible, malgré des dossiers défavorables indiquant que le client avait été impliqué dans une affaire d’évasion fiscale.

Bien que la FIAU ait critiqué le casino pour avoir toléré d’importants dépôts sans s’interroger sur la source de ces fonds, elle a reconnu (lors d’une précédente évaluation de conformité) les améliorations apportées par l’équipe chargée de la lutte contre le blanchiment d’argent. À ce sujet, un porte-parole de Casino Malta a déclaré à SiGMA : “Nous sommes heureux que la FIAU ait reconnu les améliorations apportées par l’équipe AML. Nous évaluerons le rapport avec nos conseillers juridiques et déciderons de la suite à donner à cette affaire”.

Share it :

Recommended for you
Content Team
il y a 9 mois
Andjelka Jovanovic
il y a 9 mois
Content Team
il y a 9 mois
Content Team
il y a 9 mois